Trouver un emploi grâce à une entreprise fictive

ACTUALITÉ  |
15 sep 2010

Une formation professionnelle et sociale

Introduit en France il y a une quinzaine d'années, le concept de l'Entreprise d'entraînement pédagogique (IEEP) est particulièrement innovant. D'un côté, l'EEP permet d'acquérir des compétences techniques dans de nombreux métiers du tertiaire : comptabilité, secrétariat, gestion, marketing, publicité, vente, transport, approvisionnement, stockage... De l'autre, elle procure des compétences comportementales qui peuvent faire défaut, faute d'expérience, comme l'autonomie, la responsabilité, la discipline, la ponctualité, l'esprit d'initiative, le travail d'équipe... Au final, l'EEP délivre une qualification professionnelle de qualité, à la fois polyvalente, spécialisée et reconnue par les recruteurs.
Comment ça marche ?

Le stagiaire est immergé dans une entreprise grandeur nature, mais fictive, qui simule le plus précisément possible le fonctionnement des services commerciaux et administratifs d'une PME-PMI. Comme un 'vrai' salarié, il travaille 35 heures, est amené à réaliser des travaux très concrets comme par exemple établir une commande ou un bulletin de salaire, en utilisant des documents professionnels réels (en fac-similé) : documents comptables ou de douane, chéquiers, factures, etc. Il est encadré par un formateur qui joue le rôle du patron de l'entreprise. La formation dure en moyenne 500 heures et donne lieu à un stage pratique dans une 'vraie' entreprise. Le bénéficiaire a le statut de stagiaire de la formation professionnelle et est rémunéré en conséquence grâce au soutien financier du conseil régional, voire de Pôle emploi

Source
France5.fr - Corinne Dillenseger
Mots-clés
Autres vidéos à découvrir