CNML : Des modifications mineures des décrets pour des attentes majeures

ACTUALITÉ  |
7 sep 2015

   En août 2015, deux décrets relatifs au Conseil national des missions locales sont parus au Journal officiel. Paru le 5 août, le premier, le décret n°2015-967 du 31 juillet, qui remplace un  texte datant du 7 mars 2008 (décret n°2008-244), précise les missions du conseil ainsi que sa composition. Les modifications sont toutefois très minimes (le ministère de l'Agriculture supprimé des membres du bureau, Pôle emploi qui remplace l'ANPE…). Le second, décret du 27 août, donne la délégation de signature à Jean-Paul Dupré, président du CNML, au nom du ministre du Travail, pour tous actes, arrêtés, décisions ou conventions à l'exclusion des décrets. L'Union nationale des missions locales (UNML) s'attendait un changement de plus grande importance, avec l'idée notamment de créer un Conseil national à l'insertion des jeunes qui assurerait la coordination des acteurs et favoriserait une meilleure lisibilité des compétences de l'Etat et des régions en matière d'emploi et de formation professionnelle. Il a été explqiué à l'UNML que "nous souhaitons avoir un dispositif de concertation, qui puisse aussi être force de proposition".

 

  A la suite de la publication des chiffres du chômage, Dans un communiqué publié le 1er septembre mentionnant un recul du chômage des jeunes, Jean-Patrick Gille, député d'Indre-et-Loire et président de l'UNML, insiste ainsi sur l'importance de réaffirmer la priorité nationale donnée à l'insertion des jeunes. "Le recul du chômage des jeunes inscrits en catégorie A depuis deux mois consécutifs (dont - 0,7% en juillet 2015) ne doit pas faire diminuer la mobilisation nationale en faveur de l'emploi des jeunes", souligne-t-il. Jean-Patrick Gille estime aussi qu'il est "essentiel de renforcer les moyens d'action des missions locales pour réussir l'accès des jeunes à l'emploi et leur insertion durable dans la société", précisant que dans le cadre de la préparation du projet de loi de finances 2016, l'UNML allait proposer une augmentation des crédits annuels accordés par l'Etat au réseau pour les porter à hauteur de 200 millions d'euros. Dans le communiqué, l'UNML réitère aussi son souhait d'organiser une conférence sociale avant l'entrée en vigueur de la loi relative à la nouvelle organisation territoriale de la République (Notr), qui prévoit la délégation possible aux régions de la mission de coordination des intervenants en matière d'accompagnement vers l'emploi pour le compte de l'Etat.

 

Source
Emilie Zapalski- Localtis
Mots-clés
Mots-clés supplémentaires: